C'est ma banière

 
Menu »

Accueil / Où suis-je?

Dernières nouvelles

Beaucoup de choses se sont passées ces derniers mois! Je suis toujours basée en Afrique du Sud, mais dans la région du Karoo, dans la Province du Cap ouest. J'ai monté mon propre projet et débute une thèse de doctorat sur l'écologie des prédateurs dans les fermes du district de Koup, où ils sont persécutés. Dans cette région, la seule activité agricole possible est l'élevage extensif de petit bétail. Mais ce semi-desert accueille également plusieurs espèces de prédateurs comme le caracal, le chacal à chabraque et le renard du Cap. Ces carnivores étant particulièrement adaptables, ils survivent sans trop de problèmes en dehors des zones protégées, mais entrent souvent en conflit avec les populations humaines, notamment les fermiers. Il arrive en effet qu'ils s'attaquent au bétail, plus facile à chasser que les proies sauvages, d'autant plus que les troupeaux ne sont pas gardés. Piégeage, empoisonnement, chasse nocturne, toutes ces techniques sont employées pour se débarrasser de ceux que l'on nomme "vermines".

Les deux espèces phares du Karoo Predator Project sont le caracal et le chacal à chabraque, mais je collecte également des données sur d'autres espèces comme le léopard, le renard du Cap, le protèle ou encore l'aigle de Verreaux. Le but de cette étude est d'acquérir des connaissances sur l'écologie de ces prédateurs dans les fermes du Karoo, pour tenter de mitiger les conflits avec les fermiers. 

La première phase du projet a débuté en octobre 2012. Plus de 120 pièges photographiques ont été répartis sur une zone de 80 000 hectares pour avoir un premier aperçu des espèces présentes, de leur distribution et de la densité en prédateurs de la zone. Un piégeage photographique silmilaire a été effectué dans une réserve naturelle adjacente pour comparer zones protégée et non-protégée, notamment en terme de diversité. Le régime alimentaire de trois espèces de prédateur (caracal, chacal à chabraque et léopard) est en cours d'étude grâce à la collecte de leur fécès notamment.

En 2014, j'ai notamment travaillé à la pose de colliers GPS sur caracals et chacals à chabraque. Les données récoltées permettront d'en apprendre davantage sur les mouvements de ces prédateurs, la taille de leurs domaines vitaux, leurs interactions et leur comportement face aux troupeaux. Vous pourrez suivre l'avancement du projet à travers notre site The Karoo Predator Project (en anglais) ainsi que via le site du Pôle Grands Prédateurs Jura qui publiera plusieurs fois par an des articles sur le déroulement du projet en français.

En fin d'année et en 2015, nous avons eu la chance de recevoir deux photographes professionnels de Nature et de conservation: Nathalie Houdin et Denis Palanque. Ils sont venus sur le Projet photographier faune sauvage du Karoo, conflits entre prédateurs et éleveurs, ainsi que les fermiers dans leur vie quotidienne et mon travail sur le terrain. Vous pouvez suivre l'avancement de leur projet photographique sur leur page facebook.